Le billet de Josette | Des droits, certes, mais aussi des devoirs !

Le billet de Josette | Des droits, certes, mais aussi des devoirs !

La 7ème semaine des métiers n’a pas été simplement réussie : ce fut un triomphe et je m’en réjouis. A ce sujet je vous invite à lire mon précédent billet justement paru pendant cette semaine des métiers : Exercez-vous un métier ou une profession ? [Lire ou relire] Par ce billet je tenais à démontrer le rôle essentiel que vous jouez quotidiennement et je profite de l’occasion pour remercier, du fond du cœur, toutes les actrices et les acteurs investi(e)s au-delà de leurs forces pour que cette semaine soit grandiose. Je savais que l’importance de la FFMAS n’était plus à démontrer et, de surcroît, j’ai mesuré combien elle avait un rôle essentiel à jouer pour tous les personnels administratifs désorientés dans notre France très tourmentée.

 

Forte de ce que nous vivons toutes et tous avec cette «saloperie» de virus qui nous pourrit la vie, le terrorisme, les injustices, les injonctions contradictoires, les désaccords médicaux,… (les sujets sont tellement nombreux que je préfère stopper mon énumération), je me suis interrogée sur les droits et les devoirs de chacun. Je vais être honnête avec vous : les élections américaines ont été le déclencheur de ce billet. Donald Trump a le droit de faire recompter les bulletins mais quid de ses devoirs ? Loin de moi l’idée de lancer une polémique d’autant que je suis illégitime car non Américaine, mais, en ma qualité d’être humain intéressé par ce qui se passe dans notre vaste monde, j’ai le droit de m’interroger et le devoir de poser la question !

De plus m’est revenue en mémoire cette citation de Friedrich Nietzsche «Nos devoirs ce sont les droits que les autres ont sur nous». C’est là que je me suis dit qu’il serait astucieux de rappeler les droits et les devoirs du manager et de l’assistant(e).

Un exemple vécu pour illustrer mon propos :

«Mon manager a des exigences ahurissantes ! Il veut, par exemple, voyager dans le sens de la marche, avoir une place isolée et être en début de train pour ne pas avoir à marcher longtemps sur le quai. Je passe un temps fou à lui trouver LA bonne place qui lui conviendra». Les propos de cette assistante m’ont interloquée et ma réaction, non négociable, fut immédiate : «Votre manager a le droit de vouloir être en confort maximal pour diminuer la fatigue lors de ses nombreux déplacements et c’est votre devoir que de satisfaire ses légitimes exigences».

Partons à la découverte de ces droits et devoirs pour chacun.

Droits du manager

  • Le manager possède un droit de décision. Ses choix peuvent être préalablement négociés voire discutés âprement mais la décision finale lui appartient.
  • Il possède un droit d’autorité. Il gère, il dirige et son autorité n’est pas à remettre en question. Le critiquer par derrière ne sert à rien sinon qu’à dévaloriser la communauté professionnelle et, par voie de conséquence, semer le doute quant au professionnalisme managérial et se dévaloriser.
  • Son droit de regard est permanent. Il peut demander à chaque personne de son équipe de tout voir, de tout savoir et de tout contrôler à chaque instant.
  • Enfin il a un droit d’erreur. C’est un être humain et il peut se tromper.

Devoirs du manager

  • Son premier devoir est la compétence.Il n’y a rien de plus terrible pour un subordonné que de côtoyer un manager incompétent et savoir que l’on peut aisément effectuer ce qu’il réalise.
  • Devoir de motivation. A cet égard il se doit d’être motivé pour pouvoir motiver ses troupes.
  • Le devoir de compréhension fait partie du paysage. Par exemple il doit comprendre que son/sa plus proche collaborateur(trice) c’est-à-dire vous, a nécessairement des lacunes (lui bac + 7 – vous bac + 2 voire moins pour certain(e)s !) et ne peut pas tout comprendre du premier coup ! De plus vous n’êtes pas rémunéré(e) pour tout connaître sinon vous occuperiez son fauteuil managérial !
  • Devoir d’explications. C’est après la compréhension que sa lumineuse explication intervient et désembrume votre cerveau d’assistant(e).
  • Le devoir de solidarité n’est pas une mince affaire pour un manager ! Défendre son équipe et la promouvoir font partie intégrante de ses missions et, croyez-moi, ce n’est pas toujours simple !
  • Le devoir de respect tombe sous le sens mais cela va mieux en le disant.

Droits du(de la) secrétaire/assistant(e)

  • Prenez bien note que vous avez un droit d’expression. Dire calmement et courtoisement ce que l’on pense porte toujours ses fruits. N’hésitez pas à poser des questions et pensez à utiliser le «je» plutôt que le «vous».
  • Le droit de reconnaissance existe pour toute personne mais n’oubliez jamais que pour être reconnu(e) il faut d’abord se faire reconnaître donc… se faire connaître ! Faites preuve de professionnalisme à chaque instant.
  • Faites acter votre droit d’auteur. Si vous ne le faites pas vous serez pillé(e), deviendrez aigri(e) et la méchante rancœur pointera son horrible museau.
  • Vous aussi avez un droit d’erreur. L’important est de l’admettre, de la corriger et de ne jamais refaire la même.

Devoirs du(de la) secrétaire/assistant(e)

  • Arrivez chaque matin heureux(se) et décidé(e) à donner le meilleur de vous-même. C’est le devoir de motivation.
  • Soyez «pro» jusqu’au bout des ongles. C’est le devoir de compétence et c’est ce que votre manager et l’équipe attendent quotidiennement de vous.
  • Votre métier consiste à taire le secret d’où son intitulé de départ : secrétaire. Le devoir de réserve arrive donc au tout premier plan de vos atouts.
  • Devoir d’alerte. Sachez tirer la sonnette d’alarme quand vous jugez que la situation l’impose. A cet égard soyez toujours factuel(le) et apportez des preuves et des chiffres.
  • Le devoir de solidarité existe également chez l’assistant(e). Par exemple critiquer les décisions managériales n’est en rien constructif. Il est donc préférable de donner son avis avant et se taire après !
  • Pour le devoir de respect respectez les autres mais sachez également vous faire respecter.

Je reconnais bien volontiers que parvenir à l’harmonie parfaite de ses droits et devoirs relève d’une grande subtilité aussi cette citation d’Auguste Comte devrait vous ouvrir le chemin :

«Nul ne possède d’autre droit que celui de toujours faire son devoir

Tout est dit !

Josette Dubost
Membre fondateur – Expert métier FFMAS

Fermer le menu
Fermer