Tuteur de stage : un tremplin vers des fonctions managériales !

Tuteur de stage : un tremplin vers des fonctions managériales !

Les apprentissages qui se réalisent au cours de mises en situations professionnelles réelles que sont les stages en entreprise mobilisent des accompagnateurs que sont les tuteurs de stage, maîtres d’apprentissage, référents de site qualifiant, formateurs de terrain ou tout autre terme utilisé pour décrire cette fonction temporaire, à durée déterminée, liée à la présence d’un stagiaire dans votre service.

Que vous ayez été choisi ou que vous ayez fait la démarche vous-même, être tuteur et/ou jury professionnel permet de développer ses compétences professionnelles, qu’elles soient humaines, relationnelles, de communication, de facilitation d’apprentissage, de transmission du savoir, mais aussi ses compétences managériales.

Mettez à profit cette expérience et valorisez-là lors de votre entretien annuel !

Qui peut devenir Tuteur de stage ?

Selon la loi Avenir professionnel, « le maître d’apprentissage doit être salarié de l’entreprise, volontaire, majeur et offrir toutes les garanties de moralité”. Nouveauté de la loi, la négociation de branche est chargée de définir les conditions de compétence professionnelle exigées du maître d’apprentissage. A défaut d’accord de branche, un décret du 13 décembre 2018 assouplit les conditions minimales de compétence et d’expérience exigées, à savoir être titulaires d’un diplôme ou d’un titre relevant du domaine professionnel correspondant à la finalité du diplôme ou du titre préparé par l’apprenti, justifiant d’une année d’exercice d’une activité professionnelle en rapport avec la qualification préparée (auparavant, deux années d’expérience étaient nécessaires) ; ou justifiant de deux années d’exercice d’une activité professionnelle en rapport avec la qualification préparée par l’apprenti (au lieu de trois années d’expérience auparavant).

A noter : un arrêté du 17 décembre 2018 crée une certification relative aux compétences du maître d’apprentissage/tuteur, composée de trois domaines :

  • accueillir et faciliter l’intégration de l’apprenti/alternant ;
  • accompagner le développement des apprentissages et l’autonomie professionnelle ;
  • participer à la transmission des savoir-faire et à l’évaluation des apprentissages.

Nous vous tiendrons informé dès parution des conditions de cette certification.

Ce que l’on attend de vous :

La fonction de tuteur de stage demande une posture responsable d’accompagnateur qui met à disposition du stagiaire ses compétences métiers mais pas que…

Accompagner vers le projet professionnel :

  • « Prendre par la main » pour conduire le stagiaire, l’aider, le tutorer, le guider vers le monde de l’entreprise, dont la vôtre…
  • Faciliter son intégration dans un nouveau milieu professionnel, et élaborer avec lui son parcours formatif
  • Observer la façon dont l’apprenant réalise les travaux professionnels délégués, repérer les situations qui font problème, corriger, conseiller et assurer concrètement la cohérence de son parcours formatif, en lien avec les différents acteurs de sa formation (en alternance ou non).

Participer à l’évaluation :

  • Identifier avec précision :
    • ce qui doit être évalué ;
    • les étapes et les temps d’évaluation ;
    • les références de l’évaluation (critères, indicateurs de réussite, …).
  • Participer aux bilans intermédiaires et à l’évaluation finale à partir de ses propres observations, sur la base d’une grille d’observation.
  • évaluer et consolider les savoirs acquis par le stagiaire, à travers les diverses pratiques professionnelles que vous aurez conçues,

Contribuer à l’acquisition de compétences :

  • Aider à la découverte par l’apprenant du(des) métier(s) envisagé(s)
  • Transmettre des compétences professionnelles en situation de travail
  • Coordonner les acteurs de votre structure, qui contribueront à construire les compétences du stagiaire,
  • Décrire et faire observer le contexte de travail et les différentes tâches professionnelles

Partager :

  • Transmettre vos propres savoir-faire professionnels

De la transmission de vos compétences professionnelles…

Dans le cadre de la transmission de votre savoir, vous avez à :

  • expliciter vos pratiques et vos compétences,
  • acquérir certaines bases de l’ingénierie pédagogique,
  • vous perfectionner aux techniques d’accompagnement et à celles de l’entretien individuel.

Quand une transmission du savoir se déroule dans les meilleures conditions… Témoignage d’un stagiaire supervisé par un Tuteur, adhérent FFMAS  : « J’ai particulièrement apprécié la confiance que m’a témoigné ma tutrice en me laissant des responsabilités tout en restant disponible et à l’écoute. Son organisation et sa polyvalence lui permettent de ne pas être stressée par la charge de travail : elle a pu ainsi me montrer les différentes facettes de son métier et me transmettre sa passion dans les meilleures conditions ! »

…A l’analyse de vos pratiques professionnelles

L’analyse de vos pratiques professionnelles est une démarche qui s’impose alors à vous, pour :

  • prendre de la distance par rapport à la pratique, peut-être « routinière » et porter un regard sur « l’activité pédagogique de tuteur en entreprise », dans le cadre d’une activité réflexive.
  • dégager des points de repère qui vous permettront de diversifier vos modes d’encadrement et d’accompagnement mais surtout d’identifier les contenus des missions à proposer.
  • analyser les écarts entre les objectifs prévus et réalisés, entre les effets attendus et les résultats obtenus, entre ces résultats et les situations d’apprentissage du stagiaire,
  • et donc obtenir une meilleure lisibilité de vos pratiques professionnelles.

Lire et écrire ses pratiques professionnelles est indispensable pour identifier les obstacles et élaborer des hypothèses de progression face aux résultats obtenus. Cette analyse des pratiques professionnelles, avant, pendant et après un tutorat, met en exergue des éléments professionnels de cœur de métier mais aussi de management pour mieux agir et mieux réagir, et pourquoi pas, accepter plus facilement de se remettre en question. Une démarche qui facilite la construction de son identité professionnelle, à travers la réalisation de choix pédagogiques de terrain et la découverte de postures professionnelles.

Pourquoi pas vous ?

On associe trop souvent cette fonction de tuteur comme une « charge » supplémentaire alors que bien préparé, elle opère une triple action de valorisation :

  • Pour vous : Développement de ses propres compétences, valorisation de son action au sein de son entreprise, voire construction d’un projet professionnel ou d’évolution professionnelle.
  • Pour le jeune : acquisition de compétences grâce à une expérience terrain indiscutable
  • Pour le métier : contribution à la valorisation de nos métiers pour que ceux-ci perdurent dans les organisations futures et attirent des jeunes dans cette filière.

La FFMAS accompagne ses adhérents à devenir des tuteurs de stage d’excellence en bénéficiant d’une formation sur-mesure, à jour des derniers référentiels de diplômes métiers. Pensez à utiliser votre CPF !

Vous êtes intéressé ? [contactez-nous]

Retrouvez tous nos articles sur la formation et le CPF : [consulter nos fiches]

Fermer le menu
Fermer