Préparez votre stratégie de rentrée

Préparez votre stratégie de rentrée

Alors que les résolutions de rentrée s’évaporent le plus souvent dès les premières semaines, nous vous proposons de devenir acteur de votre évolution professionnelle par la formalisation de votre stratégie professionnelle. Et ce avant de reprendre le cours, que nous n’osons qualifier de normal, de vos activités dans un monde avec le virus.

Depuis ce printemps 2020 où tant de certitudes et d’organisations professionnelles ont été bousculées, vous avez eu tout le temps de penser et de prendre conscience de vos envies : ce que vous souhaitez poursuivre ou arrêter ?

Avant de s’atteler à la tâche, un peu d’aération ne sera pas superflue. Mettez-vous en action en (re)lisant les billets proposés par Josette Dubost pendant le confinement [1], [2], [3], [4], [5].

Pour voir tout ou partie de ces objectifs se réaliser, accordez-vous le temps de les formaliser.

Fiche de poste, lettre de mission, entretiens précédents

Commençons par le commencement. C’est le bon moment de repartir du sens de votre mission en se référant aux différents documents qui définissent votre poste. Ils n’existent pas encore, alors lançez-vous sur la page blanche. Ou mieux, en tant qu’adhérent FFMAS, vous disposez d’un réseau qui saura partager ses informations.

Mesure des écarts

Tout d’abord, attachez-vous aux faits. Comment avez-vous travaillé pendant la période, dégradé, opérationnel, télétravail, surcharge… ? De quelle façon vos activités ont évolué, celles qui se sont étiolées, celles que vous avez développées ou modifiées ? Mais surtout, pourquoi et comment cela s’est produit. Quelles sont les difficultés auxquelles vous avez été confronté et ce que vous avez mis en place pour les aplanir ou contourner. C’est ce que l’on appelle l’amélioration continue ! N’est-ce pas l’un de vos buts ?

Expression des ressentis

Pour pouvoir exprimer vos ressentis en toute objectivité si on vous interroge, nous vous conseillons de les formaliser à l’écrit en les reliant aux différents moments de la période : confinement, organisation de crise de la structure, télétravail, adaptation aux outils collaboratifs, communication, reprise d’activité… Mais aussi, décrire les modifications des rapports entre collègues et collaborateurs.

Modifications souhaitées

À partir de là, posons ce que nous voulons et ne voulons plus si nous l’accompagnons du pourquoi et d’une échelle de valeur (+ / -). Dans cette première liste, il n’est pas question de formaliser le comment trop limitant, cela viendra plus tard.

C’est par exemple le bon moment pour se poser la question du télétravail (maintien ou non), de sa présence (ou non) dans certaines réunions et de revoir votre fiche de poste ou de mission.

Objectifs et méthodologie

À l’issue de cette étape, concentrons-nous à ce stade sur la définition de deux ou trois objectifs prioritaires (SMART*) de changement et élaborons la stratégie correspondante. Préparons les arguments auxquels la hiérarchie sera sensible sous l’angle pro-actif et non pas défensif.

Le point de rentrée

Tout manager qui se respecte, accordera un temps formel ou informel à ses collaborateurs. Vous connaissez mieux que personne son fonctionnement et les arguments auxquels il est sensible, alors soyez prêt à dégainer l’accroche sur les sujets que vous voulez aborder.

Les avoir hiérarchisés permet d’optimiser le temps d’attention, parfois réduit, dont vous disposez. Les paroles s’envolent et les écrits restent, ne brûlons donc pas toutes nos cartouches à l’oral. Complétez-les par un écrit plus approfondi et ajusté aux échanges.

Les autres collègues

Vous allez également retrouver avec plus ou moins de plaisir vos collègues que nous appellerons Lapapote, Cépaspossib, Aplaindre, Roucarrée ou Fémontaf… La coupure est l’occasion d’ajuster ses comportements professionnels. La première étape consiste à comprendre à quel point ces collègues vous impactent, comment ils s’y prennent, comment vous réagissez et surtout pourquoi.

Dans la deuxième étape, incluez une bonne dose d’humour pour prendre de la distance. Déterminez quelles attitudes et objections à adapter aux situations en toute bienveillance.

Prêt, partez !

Votre stratégie en poche, soyez conscient que vous ne pourrez – saurez – peut-être pas la décliner à votre aise. Mais, ce sera toujours mieux si vous êtes préparés.

Ne pas subir, être acteur de ce futur, que tous s’accordent à dire qu’il sera différent, le rendra plus supportable. La balle est dans votre camp, à vous de jouer !

Maryse Eballard
Présidente FFMAS 37

Fermer le menu
Fermer